Davina Delor

Enseignements spirituels




Prier

Élever ses pensées au-delà des préoccupations ordinaires de la vie matérielle est une nécessité quand on souhaite évoluer spirituellement. Vers quoi, vers qui alors tourner son regard d’âme ? La réponse est fort simple : vers la Lumière ! Oui, mais s’il est facile d’en parler, il n’en est plus de même pour le réaliser.

Qu’est donc cette Lumière dont on sait qu’elle trace, encadre et soutient nos chemins de toute éternité ? Comment la voir ? La reconnaître ? Comment être certain qu’il s’agisse bien d’Elle ?
L’intimité de la prière le révèle.

Il y a prier et prier…
Il y a les mots appris par cœur que l’on récite machinalement l’esprit distrait, il y a les chants qui exercent la voix et font du bien au cœur sans ouvrir la conscience aux plus hautes gammes spirituelles, il y a les obligations de prier lorsque les circonstances l’y obligent par convenances, mais rien de tout cela n’évoque l’ultime réalité de la prière.

De tous temps les esprits supérieurs non incarnés se sont manifestés d’une manière ou d’une autre pour enseigner aux vivants l’utilité de la prière, ses bienfaits et la manière de procéder.

Qu’importent les mots alignés, les lieux de recueillement choisis et les conditions réunies extérieurement, seule compte l’authenticité de la parole et du geste, soit l’élan du plus profond de l’être, l’élévation de la conscience et l’ouverture de l’âme. On peut bien être chrétien, bouddhiste ou musulman, c’est dans l’humilité et la confiance sans détours qui portent l’intention du bien que l’on espère, que le joyau de la prière entre dans la Lumière.

Prier pour les défunts
C’est un devoir inclus dans la mission humaine, le devoir de notre âme, car prier c’est se rapprocher, c’est contacter, c’est pardonner et c’est surtout aimer.

Un être cher qui vient de partir ne diffère pas de ceux que l’on ignore parce qu’on ne les connaît pas, tous sont des âmes à part entière uniques et ressemblantes qui attendent de ceux qui sont restés des pensées apaisées et des offrandes d’amour que seules les prières sincères peuvent leur accorder.

Prier c’est aussi la manière de transformer les larmes de désespérances en un flot cristallin qui reflète la Lumière vers laquelle les âmes doivent aller pour accomplir leur progression.

Sur la Terre, tout est question de croyances mais dans les mondes éthérés, la réalité de l’âme mise à nu engage à ne pas demeurer dans les ombres du regret ou des émotions passées. Savoir se diriger n’est sûrement pas si simple qu’il y paraît quand on vient de passer la frontière de la vie physique. La prière ouvre le chemin vers la libération.

Mes amis, seuls ou en groupes, la prière est toujours profitable à l’intention qui la sous-tend. Elle est un acte d’amour et de générosité, unissons-nous et de tous nos cœurs, prions !

Prière à l’intention de ceux qui sont partis

Comment ne pas céder au plus sombre chagrin quand l’un de nos bien-aimés
Vient de quitter cette existence que l’on aimait tant partager ?
Sachant combien le sens profond des choses
Ne m’est qu’en faible partie révélé,
Je veux être capable d’accepter ce qui est, sans pour autant le comprendre.

Puisse la force de ma prière atteindre l’âme et le cœur de ceux auxquels je pense
Puisse-t-elle les délivrer de tous regrets.
Puissent-ils abandonner le champ des batailles humaines
En élevant leur condition bien au-delà des vibrations
De la colère et de la haine, des reproches et de la dépréciation personnelle.

Je sais que vouloir continuer de prouver l’immense amour que je leur porte
C’est aussi et surtout commencer par me débarrasser moi-même
Des peurs et des ressentiments.

Puissé-je un jour atteindre cette sagesse
Qui permet de tout pardonner sans pour autant tout oublier
Pardonner la folie des hommes et tout autant la mienne
Pour tout le mal que l’on se fait en voulant se venger.

De la séparation et des déchirements, j’en dépose la douleur
Au creux du giron de ma mère la Terre,
Et que le torrent de mes larmes vienne y creuser
Un lac d’apaisement.

À vous les âmes amies d’éternité
Chaque jour sur les berges de la tranquillité retrouvée
Je chanterai des mots d’amour pour qu’ils tracent un pont
Depuis là où je suis jusque là où vous êtes.

Intelligence suprême, puissante Sagesse des Esprits de Lumière,
Puissent ces paroles franchir le mur aveugle et sourd de mon humanité.
Puisse la sincérité de ma prière s’ajouter au rayonnement d’amour et de paix profonde
Qui soulage les douleurs et rend la joie au cœur.

Texte extrait du livre “La Magie de la Prière” de Davina Delor paru aux éditions Leduc’s


À propos du renoncement

“En dehors du monde et dans le monde”, telle est la devise que j’ai choisie pour exprimer le sens que j’ai toujours voulu donner à mon existence. Un partage harmonieux entre les relations humaines nécessaires à l’accomplissement de la vie telle qu’elle est, dans le retrait des agitations générées par le trop-plein d’activités, les convoitises et les lumières factices du matérialisme outrancier.

Pour moi, la vie monastique s’inscrit dans le service accordé sans contraintes, le partage des valeurs authentiques, des efforts conjugués joyeusement accomplis et du meilleur de ce que l’on possède.

Quelle que soit notre identité spirituelle, nous sommes faits pour nous rencontrer et savoir surmonter vaillamment la complexité de nos oppositions. C’est de l’acceptation des différences dans la simplicité et la compassion que nous grandissons.

Assurément, c’est ensemble que nous cheminons le plus directement vers cet “Éveil” dont tant et tant nous parlons, en oubliant trop souvent qu’il se manifeste à l’instant sur la voie de notre propre cœur.

Voici un petit texte de sagesse à méditer d’après les propos revisités et traduits de Goswami Kriyananda.

“Un yogi dans une caverne ou dans une forêt peut atteindre l’illumination par ascétisme et renonciation. Cependant, seul le véritable sage sait comment son âme répondra face aux autres et à leur karma. Les personnes ordinaires, chefs de famille ou d’entreprise, bref n’importe quels êtres humains peuvent aussi atteindre l’illumination en accomplissant au mieux de leurs capacités les obligations sociales et l’accomplissement de leur propre dharma. Les gens dans le monde sont les plus avantagés parce qu’ils sont sans cesse face aux autres et à leur karma. Pour résumer, le monde nous teste quotidiennement en sollicitant nos choix de comportements. Le yogi de la caverne ou de la forêt est rarement testé et donc n’est jamais sûr de sa position dans la bataille éprouvante de l’autodiscipline.”


L'enseignement spirite

Cette rubrique est consacrée aux textes inspirants extraits d’ouvrages d’auteurs anciens et contemporains. De nombreux sujets seront évoqués donnant aux lecteurs de multiples pistes de réflexions, de méditations et d’applications.

“La vérité n’existe que dans l’expérience” Gao Xingjian

Le caractère de ces enseignements est inédit car il ne provient ni de l’intellect, ni de l’application de la science, ni de quelque religion ou philosophie. C’est une transmission directe des consciences de lumière, les guides invisibles et présents, aux consciences incarnées sur la Terre.

But de ces enseignements

Éclairer les consciences humaines sur ce qu’elles ignorent le plus, à savoir : la réalité de leur âme et le sens de leur vie.

Qui sont ces esprits ?

Ici nous ne parlons que des consciences éveillées qui acceptent d’être les intermédiaires bienveillants entre les êtres humains que nous sommes et l’absolu divin.

Comment nous aident-ils ?

Tout dépend de nous, de ce que notre esprit d’humain nourrit. Quelle est la qualité de nos pensées ? Quelles sont nos intentions secrètes ? Comment nous comportons-nous au quotidien ? Sommes-nous portés vers le bon, le bien, le meilleur en nous et en chacun ? Et tentons-nous de les réaliser au mieux dans le but d’être bénéfique ? Il faut savoir que nous sommes de véritables aimants qui attiront à nous tout ce qui nous ressemble, que ce soit dans nos relations ou dans les événements que nous vivons. Nos sentiments, nos émotions et la teneur de nos pensées habituelles sont des forces vibrantes auxquelles d’autres forces semblables s’attachent. Qu’il s’agisse de personnes ou d’esprits.

L’aide des bons esprits et des êtres de lumière vient naturellement vers ceux dont l’existence est tournée vers le bien, elle sera également toujours présente pour les autres car ils sont là pour tous, mais le problème est dans la difficulté à les reconnaître, à les entendre et à avoir réellement l’envie de suivre leurs directives.

L’aide des guides invisibles se manifeste principalement par l’intuition et plus encore par la médiumnité. Mais nous pouvons tous entendre leurs voix parler à l’oreille de nos cœurs et sentir leur souffle d’amour protecteur frôler nos âmes. Il ne nous reste qu’à avoir foi en eux, une confiance absolue, et la détermination de n’avoir d’autre souhait que celui de servir le bon, le bien et le beau et bien entendu s’y engager concrètement.


La médiumnité par Léon Denis

Leon Denis dessin

“La médiumnité est une fleur délicate qui a besoin pour s’épanouir, de précautions attentives et de soins assidus. Il lui faut la méthode, la patience, les hautes aspirations, les nobles sentiments. Il lui faut surtout la tendre sollicitude de l’Esprit bon qui l’entoure de son amour, de ses fluides vivifiants. Mais presque toujours on veut lui faire produire des fruits hâtifs, et dès lors elle s’étiole, elle se dessèche sous le souffle des esprits arriérés.

Il faut que le médium pénétré de l’utilité et de la grandeur de son rôle s’applique à accroître ses connaissances et cherche à se spiritualiser dans la plus large mesure ; qu’il se crée des heures de recueillement et qu’il tente alors, par la vision intérieure, de parvenir jusqu’aux choses divines, jusqu’à la beauté éternelle et parfaite. Plus l’intelligence, le savoir, la moralité seront développés en lui (elle) plus il (elle) deviendra apte à servir d’intermédiaire aux grandes âmes de l’espace.

(Extrait du livre “Dans l’invisible”)


Paroles venues d’ailleurs

Victor Hugo spirite

(À propos de la prière à l’intention des âmes de l’au-delà)

“Si tu veux soulager une âme en particulier, prie pour tous et pas seulement pour une seule. Il n’y a de bonnes que les prières qu’on sème au vent sur tous les tombeaux.”

Propos recueillis auprès d’une âme très souffrante au cours d’une des nombreuses séances spirites organisées par Victor Hugo.